Habitats benthiques affectés par la pêche de fond

 

OSPAR s’est engagée à protéger et à conserver les écosystèmes et la biodiversité en gérant les activités humaines et s’inspire d’une approche écosystémique. Les habitats benthiques jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes marins car les espèces marines dépendent directement ou indirectement du sol marin pour s’alimenter, se cacher, se reposer et se reproduire.

Le dernier Bilan de santé OSPAR (QSR 2010) a mis en évidence une série d’activités humaines ayant des impacts physiques sur les habitats benthiques. On s’est focalisé sur l’impact que la pêche benthique a sur les habitats du sol marin et les communautés benthiques correspondantes, en particulier sur le plateau continental et dans les écosystèmes marins vulnérables des eaux profondes.

Le développement d’une évaluation, à l’échelle nationale, des perturbations physiques causées par la pêche de fond depuis le QSR 2010 est une étape considérable dans le sens de l’évaluation de l’ampleur de cet impact. Une première cartographie à l’échelle régionale des pressions exercées par la pêche réalisée en 2013, et désormais actualisée tous les ans, constituait une étape importante dans le sens de cette évaluation. Ces données ont désormais été conjuguées aux informations à l’échelle régionale sur la répartition et la sensibilité des habitats benthiques. Une première évaluation OSPAR des perturbations physiques causées par le chalutage de fond est désormais disponible. Elle révèle que 86% des zones évaluées dans la mer du Nord au sens large et les mers celtiques subissent des perturbations physiques, 58% d’entre elles étant extrêmement perturbées. Des pressions sont régulièrement exercées par la pêche dans 74% de toutes les zones évaluées, ce qui risque fortement d’affecter la capacité de rétablissement des habitats.

Les pressions exercées par la pêche de fond font partie de plusieurs pressions devant être prises en compte lors de l’évaluation des effets cumulatifs des activités humaines sur les habitats benthiques. Le développement futur de cet indicateur comprendra des pressions autres que celles exercées par la pêche de fond.

Une nouvelle approche multimétrique a été développée, en parallèle à cette évaluation, afin d’évaluer la condition des habitats benthiques dans le cadre de la gamme complète des pressions, notamment celles exercées par d’autres activités humaines. Les premières évaluations réalisées dans le cadre de cette approche se penchent sur la condition des habitats côtiers réagissant à l‘enrichissement par des nutriments et organique et la diversité des espèces dans les sédiments subtidaux de la mer du Nord méridionale réagissant aux perturbations physiques causées par la pêche.

Objectifs d'OSPAR

L’objectif stratégique d’OSPAR en ce qui concerne la biodiversité et les écosystèmes est de stopper et prévenir, en 2020 au plus tard, une perte supplémentaire de la biodiversité dans la zone maritime OSPAR, de protéger et de préserver les écosystèmes et de rétablir, lorsque cela est possible, les zones marines ayant subi des effets préjudiciables.

Decripteurs de la DCSMM

D1: Diversité biologique

D4: Réseaux trophiques marins

D5: Eutrophisation

D6: Intégrité des fonds marins