Le réseau d’aires marines protégées OSPAR est en expansion

 

Des progrès considérables ont été réalisés dans le développement du réseau OSPAR d’Aires marines protégées (AMP) OSPAR.

Depuis le dernier Bilan de santé OSPAR (QSR 2010), 289 nouvelles AMP ont été ajoutées au réseau, le nombre total s’élevant à 448. Les AMP couvrent désormais 5,9% de la zone maritime OSPAR alors qu’elles ne couvraient que 1,1% en 2010.

OSPAR entreprend des travaux supplémentaires afin de comprendre ce que représente un réseau d’AMP cohérent sur le plan écologique et bien géré et des efforts supplémentaires sont nécessaires pour mettre en œuvre les mesures de gestion permettant de parvenir aux objectifs de conservation des caractéristiques protégées des AMP OSPAR.

Une gestion basée sur les écosystèmes réussie des AMP OSPAR situées dans des zones au delà de la juridiction nationale (ABNJ) exige une coordination entre les organisations responsables de la réglementation des activités humaines dans ces zones. Pour commencer, OSPAR et la Commission des pêcheries de l’Atlantique du Nord-Est (CPANE) ont une entente conclue en permanence leur permettant de prendre en compte leurs objectifs et activités respectifs.

 

Objectifs d'OSPAR

L’objectif stratégique d’OSPAR est de parvenir à un réseau d’aires marine protégées bien géré qui soit écologiquement cohérent, comprenne des sites représentatifs de toutes les régions biogéographiques dans la zone maritime OSPAR et se conforme à la cible de la Convention sur la diversité biologique pour la préservation efficace des régions écologiques marines et côtières.

Descripteurs de la DCSMM

D1: Diversité biologique

D4: Réseaux trophiques marins

D6: Intégrité des fonds marins