Les déchets marins posent un problème

 

OSPAR a évalué la présence de déchets marins dans toutes les régions de sa Zone maritime à l’exception de l’Atlantique au large pour lequel la disponibilité des données est médiocre.

Les déchets marins, en particulier les déchets plastiques, abondent sur les plages, dans la colonne d’eau et sur le sol marin. Les déchets marins affectent également le milieu vivant, comme l’indiquent les quantités se trouvant dans l’estomac des fulmars en mer du Nord. Les quantités de déchets plastiques marins ingérés par cette espèce d’oiseau de mer indiquent que les déchets flottant dans la zone maritime OSPAR ne diminuent pas. De plus, la première évaluation OSPAR des déchets sur le sol marin a révélé que les déchets sont très répandus sur le sol marin dans l’ensemble de la zone évaluée, les déchets plastiques étant prédominants.

On n’a relevé aucune modification significative de la quantité des déchets plastiques constatés sur les plages ou dans l’estomac des fulmars au cours des 10 dernières années. L’objectif, défini dans la Stratégie OSPAR, n’a donc pas encore été atteint.

Le Bilan de santé OSPAR de 2010 mentionne de gros problèmes de déchets. OSPAR depuis lors a étendu la surveillance des déchets marins au sein de sa zone maritime conformément à la Stratégie OSPAR.

Le Plan d’action régional OSPAR de 2014 pour la prévention et la gestion des déchets marins dans l’Atlantique du Nord-Est détermine le contexte politique des travaux d’OSPAR sur les déchets marins. Il décrit également les divers types d’actions sur lesquelles se penchera OSPAR au cours des prochaines années et comporte un calendrier pour la réalisation de ces actions.

Objectifs d'OSPAR

L’objectif stratégique d’OSPAR est de réduire considérablement les déchets marins dans la zone maritime OSPAR pour les ramener à des niveaux tels que leurs propriétés et leurs quantités ne sont pas préjudiciables pour le milieu marin et côtier.

Descripteur de la DCSMM

D10: Déchets marins